Recommandations Sanitaires – par le Dr Gérard GARSON, président

Chères amies, chers amis,

Tous nos vœux de santé, bonheur et prospérité formulés début 2020 ont été malheureusement caduques quelques semaines après. Cette année 2020 ne sera résolument pas heureuse mais essayons néanmoins qu’elle soit la moins mauvaise possible.

Le pire n’est jamais certain, espérons donc ensemble que cette nouvelle saison 2020-2021 qui commence soit le début d’un retour à la normale.

Nombreux d’entre vous attendent des directives fédérales pour les aider à y voir clair dans les précautions à prendre pour assurer la sécurité sanitaire des dojos et la santé des pratiquants.

Il est vrai qu’il y a de quoi se perdre devant les directives nationales, locales, parfois contradictoires et qui changent et évoluent quotidiennement.

A l’heure où j’écris, le 28 août 2020, le masque est obligatoire dans la rue à Paris et dans de nombreuses grandes villes.

Il était obligatoire pour les cyclistes et les joggeurs à 7 heures du matin et à 8 heures une dérogation tombait pour le rendre facultatif.

Les scootéristes et les motards ont à cette heure, 10 h, encore l’obligation de le porter… Allez comprendre !

Le port du masque est facultatif pendant les activités physiques, cela nous concerne donc mais obligatoire dans les parties communes du dojo.

Faut-il légiférer sur le « Kiai » qui expulse brutalement des micro particules et aérolise bien sûr plus fortement notre environnement immédiat.

Ubu n’est pas mort.

Il ne m’a jamais, personnellement, été aussi délicat d’être à la fois président, pratiquant et médecin.

Le président se doit de faire appliquer la réglementation en vigueur, le pratiquant rêve d’une reprise sans contrainte et le médecin est dubitatif et circonspect devant les mesures sanitaires contradictoires dictées pour le sacro-saint principe de précaution, voire d’hyper précaution mais nécessaires devant un virus qui revient en force, souvent asymptomatique ou avec des signes cliniques limités qu’il ne faut pas néanmoins négliger.

Le risque zéro n’existant pas, essayons néanmoins de nous en approcher, j’ai donc rédigé à notre attention les règles à suivre mais je sais que vous vous sentez tous concernés par la santé de nos licenciés.

Cette rentrée sera difficile, compliquée sur tous les plans.

Les arts martiaux nous ont appris à faire face, nous le ferons une fois de plus, unis.

Bonne rentrée et prenons soins les uns des autres.

                                                  Dr Gérard GARSON

                                                          Président

PRINCIPES ESSENTIELS pour la rentrée des clubs 2020-2021 en France :

-L’ouverture des dojos est confirmée, depuis le 11 juillet 2020 le Ministère en charge des sports a autorisé la reprise des sports de combat sous toutes leurs formes, sans réelle restriction de distanciation physique ou de nombre de pratiquants.

-depuis le 13 août 2020 (décret n°2020-1035), les vestiaires sont ouverts dans le respect des protocoles sanitaires (distanciation, port du masque, lavage des mains).

-l’accès aux douches est autorisé (dans les mêmes conditions de distanciation mais sans port de masque) si un nettoyage régulier est effectué (vestiaires et douches)

-le port du masque est obligatoire dans l’enceinte sportive, hors tatami

-l’encadrement, administratif et sportif, reste masqué en permanence.

-pour les accompagnants, les règles de base sont bien évidemment de rigueur (masque, gestes barrières).

-désignation d’un responsable COVID avec tenue d’une liste de participants à chaque entrainement. (donc avoir un cahier de présence).

Bien évidemment ces préconisations sont susceptibles de modifications et si nous espérons pouvoir vous avertir en temps réel, je vous engage à être vigilant et à vous informer régulièrement.

Il me semble également important de responsabiliser chaque adhérent en lui demandant

s’il a des symptômes, même légers.

A propos de l'auteur

Par Secretaire General / Administrator sur Août 31, 2020