L’apparition d’un Sport Martial : la LUTTE CONTACT (1996)

Au début des années 1990, un type de compétitions extrêmes apparaît et va provoquer un véritable raz-de-marée dans le monde fermé des Arts Martiaux : les premiers UFC (Ultimate Fighting Championship) inondent les écrans et cette mode des rencontres où « tout est permis » va déferler dans le monde entier. Tout est remis en cause et la notion d’efficacité brille en point d’orgue. Les débats s’engagent, la polémique fait rage. C’est à cette époque que naît le Golden Trophy, une compétition multistyles de renommée internationale, qui va créer la surprise en démontrant qu’il est possible de s’affronter en combat libre sportif, sans se départir d’une solide éthique.  Au fil des différentes éditions de ce système de tournoi, grâce à la collaboration de pratiquants sincères venus de tous les horizons, la Lutte Contact allait voir le jour. Plus de vingt ans après, l’intention est demeurée inchangée : le souci éducatif dicté par l’expérience de ses cadres, s’appuyant sur une expérience certaine dans le domaine des Arts Martiaux et Sports de combat, tout autant que sur leur condition de parents et de citoyens.

 

Pour une définition de la discipline 

Dans l’optique d’une formation complète aux arts du combat à mains nues, il convient de réunir à nouveau ce qui n’a été que trop longtemps séparé. C’est pourquoi les triathlètes de la Lutte Contact entendent, en abordant les trois dimensions techniques que la percussion, la projection et la soumission, proposer une discipline qui s’intéresse à toutes les distances de la confrontation sportive. Mais, cette notion de triathlète ne concerne pas uniquement l’aspect physique de l’activité. Si l’un des piliers est bien la maîtrise technique tridimensionnelle, on ne peut pas faire l’impasse sur d’autres éléments indissociables pour l’étude et la compréhension de la discipline : le respect d’une éthique et d’une philosophie inspirées autant des grands courants de pensée qui ont imprégné les Arts Martiaux que des codes de la chevalerie occidentale, à savoir l’ardeur, la vaillance, le courage, la courtoisie, le respect, l’honneur …

L’idée est de mettre en synergie ces deux systèmes que sont les disciplines de combat de préhension et celles de percussion, sans penser nécessairement que la mise en œuvre du premier produit la réalité du second. Nous nous situons en dehors de toute opposition de style, dans la fusion de plusieurs systèmes. A cet égard, nous gageons qu’un pont peut être dressé entre deux systèmes de disciplines de combat, dont la fonction commune est la formation de l’individu, son éducation, dans le sens d’un épanouissement à visée profondément humaniste.

Du point de vue des définitions, le terme « Lutte » renvoie à une notion de « corps-à-corps, de combat entre deux personnes », tout comme le verbe « Lutter » signifie « faire un effort pour vaincre un obstacle, atteindre un résultat ». C’est à cet endroit que nous trouvons le premier sous-bassement de notre discipline : utiliser les techniques de combat au corps-à-corps, pour atteindre un résultat commun, qui peut être sportif, physique ou éthique. En extrapolant, c’est apprendre avec l’autre à vaincre les obstacles …

Le second aspect de notre discipline, c’est le « Contact ». Toutefois, à ce niveau, il ne faut pas entendre uniquement la référence faite aux techniques de percussion. En effet, le verbe « Contacter » signifie littéralement « entrer en rapport avec quelqu’un ».

C’est bien là toute l’ambigüité des Sports de Combat et Arts Martiaux : proposer la mise en relation de deux individus à travers une confrontation physique, somme toute « violente », puisqu’elle est axée au prime abord sur le combat, avec néanmoins une finalité de formation réciproque.

Si l’on accepte l’hypothèse un tant soit peu réductrice que les disciplines de combat de préhension correspondent à un certain type de communication (rapprochement dans la relation entre deux sujets incorporation) et que les disciplines de combat de percussion correspondent à une tout autre modalité de la relation entre deux personnes (relative mise à distance de l’autre, préservation d’un certain espace autour de soi pour communiquer), nous avons avec la Lutte Contact, Sport Martial synthétique, l’ensemble des modalités de la communication qui se trouvent réunies.

Cette discipline, véritable laboratoire de recherche en perpétuelle évolution, propose donc un va-et-vient constant entre la mise à distance, le rapprochement et l’incorporation. Nous avons dés lors, de façon résumée, l’image de la relation humaine dans toute sa complexité.

La Lutte Contact, depuis son origine, entend faire le lien entre l’Occident et l’Orient, en reliant deux façons de voir et d’appréhender le monde. Plus simplement, elle veut construire une passerelle entre les pratiquants des disciplines de combat de préhension et les pratiquants des disciplines de combat de percussion. Une mise en commun des pratiques au sein d’un seul Sport Martial. Une façon de prendre en considération tous les points de vue … En quelque sorte, c’est préférer la fusion dans l’échange à la destruction dans l’opposition. Opter pour la voie de la coopération et de la mutualisation des savoirs, plutôt que celle de la compétition.

Une progression technique réfléchie

La tenue spécifique :

Un programme évolutif par couleurs de ceintures :

GuideTechniqueLUTTECONTACTDYNAMIQUE 

La ceinture noire : graal ou première étape vers la compréhension d’un Sport Martial authentique

Dossier Jury CN et niveaux supérieurs 

L’objet compétition en Lutte Contact

Règlements en compétition :

Réglementation compétition Lutte Contact à la FEKAMT 

Gestuelle d’arbitrage :

gestuelle d’arbitrage LC 

Une progression qui se fait nécessairement à deux !

Comme dans toutes les Activités de Combat, le progrès en Lutte Contact n’est rendu possible que par la présence du partenaire …

L’ouverture à l’autre dans les Activités de Combat 

Le Guerrier Pacifique : un trophée particulier

Plus que médailles et coupes qui récompensent une prestation lors d’une confrontation en combat réglementée, les responsables portent une attention particulière au Trophée du Guerrier Pacifique, qui met en avant le pratiquant qui aura su incarner au mieux les valeurs de la Lutte Contact : Respect, Efficacité, Maîtrise.

Ouvrages de référence

Tout public :

A l’attention des instructeurs : 

L’ouvrage ci-dessous référencé comporte une autre facette de la discipline, à savoir le volet « Self-Défense », tel qu’il est proposé et développé dans le système (LCD©).

LUTTE CONTACT DYNAMIQUE-compressed 

Renseignements →

Référent de la Lutte Contact à la FEKAMT : Stéphane DERVAUX

dervaux.stephane@wanadoo.fr

06 60 82 79 48